Les bannières Flash sont mortes : vive les bannières animées !

Par 31 juillet 2015 Technologie Pas de commentaire
C'est la fin du Flash, quelles sont les solutions ?

L’annonce d’une possible fin de la technologie Flash fait beaucoup parler dans les agences web. Google a en effet indiqué qu’à partir du 1er septembre 2015, son navigateur Chrome (représentant environ 40 % du trafic) va automatiquement arrêter les contenus Flash en auto-play, soit le format principal utilisé par les bannières publicitaires sur les sites Internet de contenu (journaux en ligne, petites annonces, etc.).

Encore très utilisé dans la publicité en ligne, l’abandon du format Flash par les navigateurs web entraîne une réflexion sérieuse pour les annonceurs et les agences de communication.

Flash, un format décrié depuis plusieurs années

Apple avait en premier décrié le format Flash en désactivant par défaut la prise en compte des bannières Flash sur les supports mobiles sous iOS (iPhone, iPad) et sur les MacBook Air, afin de minimiser la consommation de ressources que génère l’affichage du format Flash sur ces appareils.

Voici donc qu’après Internet Explorer, Safari et Mozilla, Google a également annoncé vouloir améliorer la performance des batteries des ordinateurs portables en désactivant sur Chrome la lecture automatique des contenus Flash.

Quel impact a la fin de Flash pour les annonceurs et les agences web ?

Pour voir les contenus Flash, il faudra désormais cliquer sur un bouton « play » pour visualiser ces bannières qui seront masquées par défaut. Mauvaise nouvelle, car cela va radicalement diminuer le retour sur investissement des bannières Flash puisque deux clics seront nécessaires pour afficher leur contenu, majoritairement de la publicité, et qui n’a que peu de chances d’intéresser l’utilisateur.

Quelles solutions rentables pour remplacer Flash ?

Deux solutions principales existent actuellement pour remplacer les bannières en Flash :

  1. Les bannières au format GIF (Graphics Interchange Format (« format d’échange d’images »), développées sous la forme d’une succession d’images
  2. L’utilisation de bannières au format HTML 5, puisque 96 % des navigateurs sont compatibles avec ce format d’encodage

Cette annonce vient bouleverser le travail de webdesign et de conception graphique des agences web, car les bannières étant réalisées majoritairement par des graphistes / webdesigners, la création des bannières se transforme désormais en un travail d’intégrateur. Cette transition est en marche, continuez à suivre notre blog pour rester informé des prochaines évolutions !

Nous contacter

 

Les articles qui pourraient vous intéresser :

Jocelyn

A propos de Jocelyn

Jocelyn est chef de projet digital chez TIZ. Grand amateur de mots clés et de stratégie digitale, il gère les projets des clients de l'agence et ne rate jamais l'occasion de proposer de nouvelles solutions pour innover !

Laisser un message

Demande de devis

Votre nom (obligatoire)

Entreprise (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Sujet (obligatoire)

Votre message (obligatoire)

Déposer votre brief au format PDF (5Mo max, facultatif)

Demande de rappel

Votre nom (obligatoire)

Entreprise (obligatoire)

Quand souhaitez-vous être recontacté ? (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Poser une question

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet (obligatoire)

Votre message (obligatoire)